Menu

L'impact des dons pour la jeunesse

Des dispositifs d’accompagnement, financés majoritairement par la générosité, permettent d’accompagner les jeunes en difficulté sur le parcours de l’autonomie. Impact des dons pour la jeunesse avec l’étude de cas du projet de la Touline de La Fondation Apprentis d’Auteuil. 👇

1. La jeunesse, un angle mort des politiques publiques

Etudes, emploi, logement, citoyenneté… la conquête de l’autonomie et le passage de l’adolescence à la vie d’adulte représentent un cap difficile pour tous. Mais plus encore pour les jeunes pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance : seul un tiers d’entre eux trouve un logement dans le secteur privé ou social. Les autres étant hébergés par la famille, chez des amis, dans des centres d’hébergement d’urgence, ou à la rue… Or l’absence de logement stable complique la recherche d’emploi, et le sans-abrisme génère des dépenses de santé et de justice importantes.

  • 322 000 jeunes pris en charge par l’aide social à l’enfance (ASE)
  • Seulement 36 % des jeunes quittant l’ASE bénéficient d’un accompagnement contrat jeune majeur
  • 28 % des “sortants” de 18 à 21 ans sont au chômage (contre 15% dans la population générale)*

Or, la loi et les politiques publiques ne les protègent que trop peu après leur majorité ! Les 18-25 ans constituent un « angle mort » des politiques publiques : « trop vieux » pour être soutenus par les services de protection de l’enfance, trop jeunes pour bénéficier du RSA.

Des dispositifs d’accompagnement, financés majoritairement par le mécénat d’entreprise, permettent de sécuriser cette transition, comme celui de La Touline d’Apprentis d’Auteuil, développé par la Fondation Apprentis d’Auteuil. 

apprentis d'auteuil - projet la touline - photo - impact des dons pour la jeunesse

2. Quelle réponse sociale des associations et fondations à l'accompagnement des jeunes en difficulté ?

Initiée en janvier 2016, La Touline est un dispositif expérimental conçu par la Fondation Apprentis d’Auteuil pour apporter une réponse aux difficultés rencontrées par les jeunes sortants des structures de protection de l’enfance à leur majorité.

En transformant la trajectoire sociale (emploi, logement, accès au droit commun, …) des jeunes sortant de l’ASE, l’investissement dans leur accompagnement permet à ces jeunes de retrouver un lien affectif, un support concret qui favorise leur insertion et évite à terme de nombreux coûts sociaux.

impacts des dons pour la jeunesse avec les sorties des jeunes sortant de l'aide sociale à l'enfance

3. Quelle est la part et le rôle des dons pour la jeunesse ?

« En soutenant ce programme, nous voulons permettre la mise en œuvre d’un dispositif de prévention efficace, notamment contre le « sans-abrisme», qui s’inscrit dans la continuité de l’action sociale des Départements. Il s’agit de capitaliser sur l’investissement public que représentent les dépenses d’aide sociale à l’enfance, dans une logique de transition entre l’assistance par l’État et la prise d’autonomie de ces jeunes. » Isabelle Boudard, responsable de la fondation Monoprix

part de la générosité dans la touline de la fondation apprentis d'auteuil - les dons pour la jeunesse

Un dispositif comme La Touline coûte 1,5 million d’euros sur 4 ans pour 594 jeunes accompagnés. Dans leurs financements, en 2019, 59% étaient pris en charge par la générosité, en complémentarité avec les fonds publics.

Votre générosité, vos dons pour la jeunesse permettent donc d‘innover grâce à de nouveaux dispositifs d’accompagnements et de transformer difficultés en projets de vie et en autonomie !

4. Quels sont les coûts sociaux évités pour les finances publiques grâce aux dons pour la jeunesse ?

Selon l’étude sur les dons pour la jeunesse réalisé par France générosités*, l’impact de la générosité est plus qu’important et impactant !

  • En effet, sans un projet d’accompagnement comme La Touline, les coûts sociaux estimés pour 125 jeunes seraient de 1,96 million d’euros (comprenant les impacts de la difficulté de logement et d’accès à l’emploi).
  • Cela étant, avec un dispositif comme La Touline, en favorisant un meilleur accès au logement et à l’emploi pour les jeunes sortants de l’ASE, les coûts sociaux estimés pour ces 125 jeunes descendent seulement à 700 000 €, soit 1,2 million d’euros de coûts évités sur 2 ans pour 125 jeunes et 5,6 millions d’euros évités à hauteur des 600 jeunes accompagnés par La Touline !
couts sociaux évités avec la touline des apprentis d'auteuil - les dons pour la jeunesse

5. Rencontre avec Stéphane Dauge des Apprentis d'Auteuil :

👊 1 € de don investi dans La Touline = 6,2 € de coûts évités pour la collectivité !

“Une étude d’impact récemment menée avec France générosités et l’appui du Cabinet Koreis, portant sur 125 jeunes, nous a démontré que sans un accompagnement par la Touline, les coûts sociaux pour la collectivité auraient été de l’ordre de 2 millions d’euros sur 2 ans. […]”

Retour sur l’impact des dons pour les jeunes sortants de l’ASE, avec Stéphane Dauge, directeur de la communication, des ressources et des relations bienfaiteurs de la Fondation Apprentis d’Auteuil.

  1. La Touline, késako ?
  2. Quelle est la situation des jeunes sortants de l’ASE ?
  3. Quel est le coût pour la collectivité ?
  4. Quel est le rôle de la générosité au sein de La Touline ?
  5. Quels sont les impacts de La Touline et les coûts sociaux évités ?

5. Etude d'impact à lire en entier ici 👇

Pour lire l’étude complète sur l’impact des dons pour la jeunesse en difficulté :

*Source : 9 études de cas sur l’impact de la générosité, réalisées par France générosités avec l’appui de Koreis – Novembre 2021

📍 Les différentes études d'impacts sur le don :

Découvrez les associations et fondations qui œuvrent au quotidien grâce à vos dons et soutenez les causes qui vous tiennent à cœur.

Suivez-nous

Merci à nos partenaires :

Merci à nos partenaires :

Sur l’initiative de

Nouveau quiz "Retour vers le don du futur" 🚀