Menu

15 février 2022

Les dons pour les jeunes sortants de l'ASE : quel impact ?

1 € de don investi dans La Touline équivaut à 6,2 € de coûts évités pour la collectivité ! Retour en interview vidéo avec Stéphane Dauge, directeur de la communication et des ressources de la Fondation Apprentis d’Auteuil, sur l’impact des dons pour les jeunes sortants de l’Aide Sociale à l’Enfance.

🔹 La Touline, késako ?

En termes maritimes, la touline est le cordage qui relie un bateau au quai ou à un autre navire.

En janvier 2016, la fondation Apprentis d’Auteuil a décidé de lancer La Touline afin de permettre un accompagnement des jeunes sortants de la protection de l’enfance. En France, l’âge moyen auquel un jeune quitte le domicile familial est de 23,7 ans, alors qu’on demande aux jeunes sortant de l’ASE d’être dès 18 ans totalement autonomes.

🔹 Quelle est la situation des jeunes sortants de l’Aide Sociale à l'Enfance ?

1/4 des sans-abris dans notre pays sont d’anciens jeunes de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Et nous savons que la prise en charge des dépenses de santé, sociales que génère un sans-abri peuvent s’élever jusqu’à 30 000 euros par an !

De plus, si de nombreux sortants de l’Aide Sociale à l’Enfance ont un travail, ils occupent très souvent un emploi précaire, voire peu qualifié. Et 1 jeune sur 3 est au chômage, ce qui représente un manque à gagner de 3 000 € par an et par jeune pour l’URSSAF. De plus, considérant que le coût pour la collectivité d’un jeune hébergé en MECS (Maison d’Enfants à Caractère Social) est de 40 000 € par an.

Interrompre totalement l’accompagnement de ce jeune le jour de ses 18 ans est un gâchis inacceptable, tant du point de vue humain, que du point de vue financier.

🔹 Quel est le rôle de la générosité au sein de La Touline et pour les jeunes sortants de l'Aide Sociale à l'Enfance ?

Aujourd’hui, la générosité représente 50 % des besoins de financement de La Touline. Et cette générosité est indispensable pour essaimer et développer de nouvelles Toulines !

🔹 Selon l’étude d’impact, quel est le coût social pour la collectivité ?

Une étude d’impact récemment menée avec France générosités et l’appui du Cabinet Koreis, portant sur 125 jeunes, nous a démontré que sans un accompagnement par la Touline, les coûts sociaux pour la collectivité auraient été de l’ordre de 2 millions d’euros sur 2 ans.

🔹 Quels sont les impacts de La Touline sur les jeunes sortants de l'Aide Sociale à l'Enfance et les coûts sociaux évités ?

Cette étude a pu démontrer que leur accompagnement a permis de ramener ces coûts à 760  000 €, ce qui représente une économie d’1,2 million d’euros pour la collectivité.

Sur ces 125 jeunes, lorsqu’ils sont rentrés dans le dispositif de La Touline en 2019, 43 % étaient sans-abris, sans domicile fixe ou en situation de squat et lors de leur sortie de la Touline, ils n’étaient plus que, et malheureusement c’est encore trop, 3%  à être sans logement !

Également en termes d’emploi, en 2019, sur ces 125 jeunes, 6 % avaient un travail en CDD et 3 % en CDI. Au moment de leur sortie de la Touline, grâce à cet accompagnement, ils étaient 27 % avec un emploi en CDD et 26 % avec un emploi en CDI.

Ce qui explique grandement ces coûts sociaux évités de 1,2 million grâce à la générosité !

Merci à Stéphane Dauge et la Fondation Apprentis d’Auteuil !

Étude d’impact réalisée par France générosités.

Crédit image Touline de Nantes : Teaser Médias / Apprentis d’Auteuil

A chaque don son action. #VosDonsAgissent  

Suivez-nous

Merci à nos partenaires :

Merci à nos partenaires :

Sur l’initiative de

Nouveau quiz "Retour vers le don du futur" 🚀